Beiträge

P2G-Hydrogen plant of industrial scale

On 2015-06-04, a Chinese-German collaboration contract has been concluded between the Land Brandenburg (surrounding the German capital Berlin) and the province of Hebei (environing the towns of Beijing et Tianjin). 

One first product of the partnership will advance the development process of power-to-gas by new experiences about economic and technologic viability: The province of Hebei is going to launch a project of a hydrogen hybrid power plant, equipped by a 4 MW electrolyzer unit. This industrial facility is functionally basing on the site at Prenzlau/Brandenburg. It will use the surplus energy generated by a 200 MW wind farm to produce hydrogen as a source of energy for the regional transportation and industry.

McPhy Energy has been chosen as supplier and signed a €6.4 million contract.
(More Info: McPhy Energy)
2015-06-Brandenburg-Hebei

Photo: Signing of the contract by the Ministerpresident of Brandenburg, Dietmar Woidke (left),
and the governor of the province Hebei, Zhang Qingwei (right) (Source: www.brandenburg.de)

 

Power-to-gas: H2 en escale industrielle

Un pacte de collaboration allemand-chinois entre le Land Brandenburg (entourant la capitale allemand Berlin) et la province du Hebei (environnant les villes Beijing et Tianjin) vient d’être signé le 4/6/2016.

Un des fruits de ce partenariat alimentera le processus de développement du power-to-gas de nouvelles expériences : La province Hebei va monter un projet de centrale électrique hybride, équipée d’un électrolyseur de 4 MW. Dans cette installation industrielle conçue à base de celle à Penzlau/Brandenburg, le surplus de production énergétique d’un parc éolien de 200 MW sera utilisé pour produire de l’hydrogène, source d’énergie pour le transport et l’industrie.

Fournisseur de l’usine est McPhy Energy, groupe qui dispose „de 3 sites de conception et de production en France, Allemagne et Italie, d’un laboratoire de R&D en France“ (selon McPhy Energy)

2015-06-Brandenburg-Hebei

Photo: Signature du contrat de partenariat par le Ministerpräsident Dietmar Woidke (à gauche) et le Gouverneur de la province Hebei Zhang Qingwei (à droite), Source: Land Brandenburg, www.brandenburg.de 

 

 

Traversée du Rhin : L’hydrogène fait le pont

h2-01

La transition énergétique se manifeste surtout dans des solutions de production d’énergie locales. Si on veut optimiser l’utilisation des énergies renouvelables de caractère fluctuant, il faut des technologies de stockage, comme le power-to-gas, proche des sites de production.

C’est dans cette intention qu’une entreprise nouvelle vient d’être fondée de deux acteurs de l’énergie à Paris. AREVA et SMART ENERGIES ont juste signalé la création de leur coentreprise, AREVA H2-Gen, « visant à fabriquer des électrolyseurs par membrane à échange de protons. Cette technologie, dite « PEM » (Proton Exchange Membrane), permettra la production d’hydrogène à partir d’eau et d’électricité. » – selon une déclaration de presse datant du 23/5/2015 (http://www.areva.com/FR/actualites-10217/production-d-hydrogene-creation-d-un-leader-mondial-de-l-electrolyse-pem.html).

En même temps, optant pour le suprarégional, ils viennent de fonder une filiale allemande à Cologne, l’AREVA H2-GEN GmbH. Ils ont choisi cette ville au milieu de Rhénanie-Nord-Westphalie, car l’intention y est de développer leur technologie au sein d’un pays progressif par rapport aux énergies renouvelables. En se concentrant sur les 3 segments de marché énergie, mobilité et Industrie, ils y trouvent des conditions excellentes. Ce Land riche en sites de production énergétique et industriel, doté d’une infrastructure optimale, avec un vaste réseau de centres de compétence et de recherche, est idéale pour développer, produire et commercialiser leurs électrolyseurs si attendus.

Bien que le Power-to-gas soit encore à l’échelle de prototype, avec Air Liquide, une autre grande entreprise française a également investi dans la région rhénane allemande, en construisant une usine d’hydrogène industrielle, avec une technologie ultra-moderne. A Dormagen, proche de Cologne, ils viennent de mettre en service leurs « Steamreformer », un site performant de production d’hydrogène et de monoxyde de carbone, avec une capacité de 120.00 t/a de CO et 20.000 t de H2 – valant 100 M€. Cette installation proche des sites TDI de Bayer MaterialScience approvisionne leur production des polyuréthanes. D’autres clients sont également servis grâce au raccordement à un réseau d’hydrogène de 600 km longueur.

Ces démarches démontrent des développements utiles pour les deux côtés du Rhin. La transition énergétique est partie d’une révolution industrielle qui se construit sur les fondations anciennes, mais avec des structures différentes, et elle ouvre de nouvelles chances de collaboration.

Traverser les frontières pour faire avancer les projets me semble important et indispensable, de l’un côté comme de l’autre. J’aimerais voir plus de ces initiatives afin qu’on puisse réaliser ensemble les objectifs ambitieux pour la protection du climat et la révolution énergétique.

Pour ouvrir l’échange dans ce sens déjà ici, je vous invite à présenter vos points de vue.
Avez-vous connaissances d’autres exemples ?
Quels changements voyez-vous comme nécessaires pour faciliter des coopérations gagnante-gagnante ?